Voyage au Nicaragua: expérimenter la solidarité internationale

groupeLe 29 décembre dernier, 22 jeunes filles du Collège Mont Notre-Dame se préparaient à vivre un Nouvel An bien différent de celui de leurs amies. Accompagnées de deux enseignants-accompagnateurs de l’école et d’un photographe invité, monsieur Stéphane Lemire, elles prenaient place à bord du vol qui les amenait en Amérique centrale. Au terme de plus d’une année de préparation, d’activités de financement, d’activités de consolidation de groupe et de sensibilisation, ces élèves de 4e et de 5e secondaire s’envolaient pour vivre une expérience hors du commun : un voyage de sensibilisation à l’aide humanitaire au Nicaragua.

Immersion complète

familleCertes, étudier dans une école d’éducation internationale permet d’être sensibilisé à la pauvreté et à la différence. Mais vivre deux semaines dans des familles nicaraguayennes oblige à vraiment comprendre ce que c’est. En effet, ces élèves du Mont Notre-Dame ont été hébergées dans des familles de Nandaime, une communauté du département de Granada. Obligées de communiquer dans une langue qui n’est pas la leur, l’espagnol, elles ont dû faire preuve de débrouillardise et de beaucoup d’ouverture d’esprit. Loin de leur famille et de la société de consommation, sans cellulaire, sans iPod ni appareil photo, elles étaient bien loin de leurs repères nord-américains. Et, bien que déstabilisante, cette expérience leur a permis de remettre en perspective les réels besoins d’un être humain.

Partager le quotidien des Nicaraguayens

canne à sucreDurant leur séjour, le groupe a pris le pouls de la vie des habitants du pays en visitant une plantation de canne à sucre et une autre de café, une fabrique artisanale de maracas ainsi qu’une prison du régime sandiniste. Les voyageurs se sont même rendus dans un dépotoir à la rencontre des gens qui survivent entre autres en vendant ce qu’ils dénichent dans les ordures publiques. dépotoir

 

 

 

Poser des gestes concretspeinture

En plus d’observer la réalité des Nicaraguayens, les élèves ont mis la main à la pâte afin de poser des actions concrètes qui aideront réellement les citoyens de Nandaime. Elles ont notamment fait de la peinture et participé à la réfection de sentiers sur une ferme. Bref, ces deux semaines passées loin de chez elles auront sans aucun doute permis à ces 22 mont-notre-damiennes d’amorcer une réelle prise de conscience qui fera d’elles des actrices de changement, ici et ailleurs.  sentier

Pour plus de détails sur les étapes de leur voyage, vous pouvez lire la série de six chroniques qui ont paru dans le Journal de Sherbrooke.

Solidarité Nicaragua 18 décembre 2013

Solidarité Nicaragua 25 décembre 2013

Solidarité Nicaragua 8 janvier 2014

Solidarité Nicaragua 15 janvier 2014

Solidarité Nicaragua 22 janvier 2014

Solidarité Nicaragua 29 janvier 2014